Ce que vous devez savoir nécessairement sur la phlébite ?

Le corps humain, compte tenu de sa fragilité, est exposé à plusieurs maladies. La phlébite est l'une de ces maux qui s'attaque à la fois à l'homme et la femme. Les dommages que peut causer cette maladie ne sont pas négligeables. Il faut donc que la maladie soit très tôt diagnostiquée et traitée. Nous vous en apprendrons davantage sur ce mal dans cet article.

C'est quoi la phlébite ?

La phlébite encore appelée thrombose veineuse se présente comme un trouble cardiovasculaire. Elle est une obstruction de la veine par un caillot de sang.
En effet, cette bouchure veineuse, selon les informations de ce lien : https://santors.fr/les-affections/phlebite-un-trouble-cardiovasculaire-a-diagnostiquer-et-a-traiter-en-urgence/, empêche le sang de circuler normalement. Cette maladie se constate couramment au niveau des membres inférieurs. Mais elle peut s'étendre dans toutes les veines.

Les deux types de phlébites à connaître

De manière générale, nous avons la phlébite partielle et la phlébite profonde. La première est liée à une bouchure veineuse de surface et est moins dangereuse. La seconde par contre est liée à la formation d'un caillot de sang dans une veine profonde. Ce qui est grave et mortel, car elle peut aboutir à une embolie pulmonaire.

Quelles sont les causes et les manifestations de la phlébite ?

Les causes de la phlébite sont nombreuses. On a : l’insuffisance d’activité sportive, l'accumulation de cholestérol, la prise simultanée de cigarette et de pilules contraceptives.
Les signes de la phlébite sont entre autres : douleurs régulières aux jambes, gonflements des jambes, fièvre légère ou poussée, changements de la couleur de peau (rougeâtre, brillante, bleuâtre ou blanchâtre) au niveau de la partie concernée. Les symptômes dépendent du type de thrombose veineuse dont il s’agit.

Comment remédier le plus tôt à une phlébite ?

D'abord, consultez un médecin. Une échographie doppler et une analyse sanguine sont recommandées pour avoir un diagnostic clair et précis. Par la suite, adoptez les bas de contention, prenez des anticoagulants et des anti-inflammatoires. Les compresses chaudes sont aussi efficaces sur les endroits atteints. Si le cas est grave, le mieux est d'aller à l'hôpital pour une chirurgie spéciale afin d'ôter le caillot de sang qui obstrue la veine.