L’assurance multirisques agricole: ce qu'il faut savoir

Depuis l'antiquité, la culture de la terre a été primordiale pour la survie de l'espèce humaine. Malgré ses bienfaits, cette source d'alimentation est sujette à plusieurs risques les un plus dangereux que les autres. Pour minimiser les dépenses causées par ces dégâts, il faut être assuré. L'intégralité de ce qu'il faut savoir sera dévoilé dans cet article.

Qu'est ce que l'assurance agricole ?

L'assurance agricole est une assurance qui prend en charge tous les dégâts subis par un champ. Pour en apprendre plus, cliquez ici est la meilleure option. La plupart des garanties utiles sont réunies dans ce contrat. Cependant, il est recommandé de faire une séparation de contrat pour certains risques.

De quoi il faut protéger son champ?

L'assurance agricole couvre les dégâts sur tous les bâtiments indiqués dans le contrat, les bâtiments habités, les récoltes, le matériel, les animaux. La liste n'étant pas exhaustive, il vous sera présenté des contrats d'assurance agricole avec plus de garantie. L'assurance couvre les incendies, l'explosion, la foudre, la tempête, la grêle. Les dégâts dus à l'eau sont assurés s' il s'agit de fuites, d'inondation ou de débordements. 

Concernant les vols, les clauses de garanties sont accompagnées de moyens de prévention. Le vol des bêtes sur les terrains et dans les serres ne sont pas assurés dans la majorité des cas. Dans les cas des sinistres naturelles, des attentats ou des actes de terrorisme, les biens assurés sont automatiquement pris en charge.

Quelles sont les contraintes de l'assurance agricole ?

Le montant de certaines garanties est limité. Il faut donc y faire attention. D'autres sont plafonnées. Le plus souvent, le montant maximal d'indemnité est indexé dans le contrat. Certaines franchises pourraient être à la charge du souscripteur. 

L'assurance agricole ne prend pas en charge tous les risques. Certaines de ces exclusions figurent dans le contrat d'assurance. Pour la souscription à un contrat d'assurance agricole, l'assureur a besoin de plusieurs informations. De même, il doit être mis au courant si le souscripteur décide de modifier les données initiales.