Les mutations du Covid-19 : L'organisation Mondiale de la Santé s'inquiète

La propagation accrue du Coronavirus a mis le monde entier sur ses gardes et déclenche un reconfinement dans les États comme le Royaume-Uni. Ce virus se transforme et change de morphologie en d'autres variantes. Dans cet article, nous présenterons les nouvelles variantes du Covid-19 et les inquiétudes de l'OMS.

Les nouvelles variantes du Coronavirus en cette année 2021

Presque tous les virus changent d'aspect ou de caractéristiques des jours après leur apparition, ceci de façon naturelle. Depuis l'avènement de ce virus en Décembre 2019, il a connu des milliers de mutations. La majorité de ces mutations sont passagères et auront peu d'impact selon le Dr Lucy Dan Dorp, une experte de l'évolution des agents pathogènes de l'université College London. Elle explique que les mutations ne changent pas le comportement ou les caractéristiques du virus. Ces virus sont juste transportés de façon indirecte.
Les virus responsables de ces mutations sont alors capables de se multiplier en fréquence à cause d'une sélection naturelle, dans les conditions épidémiologiques favorables. C'est ce qui se produit actuellement avec la variante qui se répand dans les États comme le Royaume-Uni. Cette variante est distinguée sous le nom de 202012/01. En Afrique du Sud, une autre variante, un peu plus différente est découverte : il s'agit du 501.V2.

L'OMS face aux nouvelles mutations du Covid-19

Alors que la reprise de possession du Coronavirus fait rage dans certains États, le comité de l'urgence de l'OMS se penche sur cette question ce jeudi 14 janvier 2021. Les autorités de cette institution internationale s'inquiète du fait que ce virus ne régresse pas face aux diverses mesures prises. C'est la troisième mutation découverte en Brésil qui attire particulièrement l'attention de l'OMS. En effet, les experts de cette Organisation sont convoqués pour pouvoir discuter sur la situation actuelle de la pandémie. Pour le moment, aucune déclaration n'a encore été faite. En général, les nouvelles instructions pour l'Organisation Mondiale de la Santé ainsi que pour ses pays membres seront partagées après la réunion.